Promotion de l’image et de la qualité

Proviande encourage la confiance des consommatrices et consommateurs à l’égard de l’aliment «viande» et de la production de viande indigène de l’étable à l’assiette. Avec la filière, elle s’engage pour une qualité de viande optimale ainsi que pour une production et une transformation durables.

Promotion de l'image

En collaboration avec la filière, Proviande assure la promotion de l’image de la viande suisse et renforce ainsi celle de la filière viande dans son ensemble.

La promotion de l’image est assurée par une organisation rationalisée, avec des déroulements simples et directs. Des mesures telles que les études de marché, la publicité, les relations publiques, etc. sont utiles à tous les acteurs du marché et profitent à l’ensemble de la filière. On garantit ainsi une forte attention et une grande efficience auprès des différents groupes d’interlocuteurs.

Les acteurs du marché peuvent construire sur cette base, profiter de l’effet de sympathie qu’elle a produit et renforcer ainsi l’impact de leurs mesures individuelles.

Actualités: La publicité, ça marche

La campagne autour de Viande Suisse à la télévision, sur Internet et au cinéma est convaincante: les chiffres du contrôle d’impact publicitaire montrent que la campagne est totalement dans l’air du temps. En voici un extrait.

La publicité pour la viande suisse est bien perçue

La recognition a nettement augmenté. En mai 2020, 67 % des personnes interrogées ont vu au moins un spot alors qu’elles n’étaient que 51 % en décembre 2019.

La publicité est globalement perçue comme très attrayante: 76 % des personnes interrogées se sentent globalement interpellées par la campagne actuelle, voire très interpellées. Ainsi, l’acceptation de la publicité s’est même encore améliorée par rapport au niveau de décembre 2019 (66 %) et de juin 2018 (70 %).

L’élément réjouissant est que les personnes interrogées reconnaissent dans la publicité les valeurs de Viande Suisse: 86 % d’entre elles pensent que la publicité est globalement plutôt bien ou très bien adaptée à la viande suisse. Ce chiffre a ainsi de nouveau augmenté d’une manière significative par rapport à décembre 2019 (78 %) et juin 2018 (73 %), et dépasse également le niveau des campagnes menées en 2017 (77 % et 79 %). Notamment les personnes entre 31 et 45 ans (54 %) et entre 46 et 60 ans (52 %) considèrent la publicité comme «très bien adaptée».

Malgré des images sans filtre et un univers iconographique calme: 40 % des personnes interrogées trouvent la publicité globalement plutôt sympathique, et 41 % la trouvent très sympathique.

Transmettre les bonnes valeurs

À la question de savoir quelles valeurs les spots veulent transmettre, les réponses des participants à l’étude sont totalement dans l’esprit de la campagne. Les cinq réponses les plus fréquemment données sont les suivantes:

  1. Bien-être animal / détention respectueuse des animaux / lien avec l’animal / pas de production de masse
  2. Qualité suisse / de grande valeur
  3. Caractère régional / local
  4. Nature / produits naturels / production proche de la nature
  5. Durabilité / écologie / production responsable

«Consommer plus de viande» n’arrive qu’en 11e position, ce qui montre ceci: la campagne transmet effectivement des valeurs fondamentales et importantes qui sont liées à Viande Suisse.

Les valeurs transmises sensibilisent à la consommation de viande produite localement. Ceci est perceptible dans les réponses à la question de savoir si l’origine est prise en considération au moment des achats: S’agissant des achats effectifs, la pluspart des personnes interrogées veillent à la marque Viande Suisse. 28 % y prêtent «toujours» attention, et 45 % «en partie». 41 % des personnes interrogées disent consommer chez elles presque toujours (dans 95-100 % des cas) de la viande suisse, ce qui est nettement plus qu’en décembre 2019. 33 % indiquent consommer à la maison de la viande suisse dans 80 à 94 % des cas, et 20 % dans 50 à 79 % des cas. Seuls 6 % des sondés consomment chez eux moins de 50 % de viande d’origine suisse, ce qui est moins qu’en 2019.

Sensibiliser et acquérir d’importants ambassadeurs

Pour une commercialisation réussie de la viande, la priorité est clairement donnée à la confiance des consommatrices et consommateurs. Des informations transparentes et une sensibilisation du public, notamment quant aux standards élevés en matière de détention animale, de fabrication et d’hygiène ainsi que quant à la grande qualité des produits carnés suisses suscitent et renforcent l’estime vis-à-vis de la viande. Le contexte de libéralisation et de mondialisation des marchés qui rendent la concurrence de l’étranger de plus en plus vive ainsi que les changements sociétaux qui remettent en question la valeur de l’aliment «viande» dans une alimentation équilibrée doivent être évoqués dans ce cadre.

Les médecins, diététiciens diplômés, enseignants et restaurateurs (dont ceux travaillant dans la restauration collective), mais aussi les politiciens, les autorités et les médias, sont d’importants multiplicateurs. La coopération de ces ambassadeurs doit être acquise grâce à une communication compétente, à de l’information et à un entretien permanent des contacts, afin de créer parmi la population un environnement positif vis-à-vis de la viande et des produits carnés suisses.

Réseaux sociaux

Sur Facebook, les posts renvoient directement au site Web de Viande Suisse, avec une série de 56 tutoriels pas à pas pour une préparation correcte de la viande et plus de 200 recettes à base de viande. Chaque semaine, trois nouvelles idées de recette sont présentées à la communauté, qui compte près de 11 000 abonnés. Proviande veille à donner non seulement des recettes, mais aussi des conseils fondamentaux pour la préparation correcte et des faits sur la viande de manière appropriée pour le groupe cible : Par exemple avec notre "Meatfacts".


Sur Instagram, Proviande soutient explicitement les boucheries: sous la devise «Support your local butcher» (par analogie avec la sensibilité actuellement accrue vis-à-vis du soutien de l’artisanat local), on attire l’attention sur le fait que les boucheries sont ouvertes et peuvent proposer le morceau parfait pour chaque plat. Des recettes correspondantes adaptées à la saison sont également fournies.

handys

Le domaine des relations publiques

Jusqu’au 31 juillet 2020, articles sur les thèmes «Substances nutritives de la viande» et «Viande et climat» sont parus dans divers médias en ligne et de presse écrite. Au deuxième semestre, l'accent sera mis sur «Climat et production de viande durable», et «Bien-être animal/détention des animaux». En l’occurrence, les contenus sont adaptés au média en ligne ou de presse écrite respectif ainsi qu’au public de ce dernier: le média concerné produit, pour le compte de Proviande, les contenus en fonction des groupes-cibles.

Illustration Produkte-PR

Il est bien connu que la production de viande suisse affiche d’importants atouts par rapport à celle de l’étranger, notamment en termes de détention animale. Sous la marque Viande Suisse, Proviande fait connaître aux consommatrices et consommateurs ces fameuses «différences» de la viande indigène par rapport à la viande étrangère avec une campagne publicitaire et de RP de grande ampleur. La campagne part à la recherche de ces fameuses différences – avec des histoires émotionnelles et des interprètes extraordinairement authentiques.

Garantie et amélioration de la qualité et de la durabilité

La filière suisse de la viande dispose de standards élevés en matière de durabilité et de bien-être animal. Pourtant, l’aliment viande polarise de plus en plus la société. En l’occurrence, les répercussions de la consommation de viande sur l’environnement sont notamment remises en question de manière critique. Pour la filière suisse de la viande, cela représente des défis majeurs tels que:

  • grande efficacité en termes de ressources et d’écologie,
  • innovations avec un impact positif sur la durabilité,
  • garantie d’une chaîne de création de plus-value jouissant d’une crédibilité et d’une fiabilité importantes.

Pour relever ces défis, Proviande s’engage avec des programmes d’encouragement de la filière et des mesures communes, et lance des projets innovants.

Afin de soutenir les professionnels de la viande et les restaurateurs au niveau de la transformation et de la commercialisation de l’animal entier, Proviande a initié le projet sectoriel «Savoir-Faire» sur le thème «Nose to Tail», qui s’est terminé avec succès en 2019, après quatre ans d’existence. Toutes les conclusions et nouvelles approches ont été publiées notamment dans la publication «Au-delà du filet, de l’entrecôte & Co.».

Financement

Efficace et bon-marché

Proviande offre une plate-forme bon marché qui permet d’assurer, avec des déroulements simples et directs, la promotion de l’image de la viande suisse ainsi que des projets de promotion de la qualité et de la durabilité. 

Une équipe de collaborateurs expérimentés et bien formés élabore des plans et met en œuvre des mesures servant les objectifs de la filière viande. Il est par ailleurs possible de faire appel à des spécialistes externes si besoin. Toutes les activités sont discutées et adoptées au sein des commissions dédiées présentes chez Proviande.

Soutien subsidiaire de la Confédération

La Confédération soutient de façon subsidiaire des mesures de promotion des ventes de produits indigènes ainsi que des projets de promotion de la qualité et de la durabilité dans le secteur agroalimentaire (LAgr, art. 11 et 12). La participation de la Confédération aux coûts des projets s’élève au maximum à 50 %, la filière devant apporter elle-même des fonds propres correspondants. Pour cela, Proviande perçoit au sein de la filière des contributions qui sont utilisées pour la promotion de l’image sous la marque Viande Suisse et pour des projets de promotion de la qualité et de la durabilité.

Taux de contribution

Par décision du Conseil d’administration du 1er mai 2015, les taux de contribution s’appliquent conformément à la vue d’ensemble suivante:

Espèce animale Producteur Utilisateur Totale
Boeuf / veau 2.45 2.45 4.90
Porc 0.63 0.63 1.26
Mouton / chèvre 0.28 0.28 0.56
Cheval 1.40 1.40 2.80
Volaille 3.08 3.08 6.16

Contributions: CHF/animal resp. CHF/tonne poids vif (volaille)
(toutes les contributions s’entendent hors taxe sur la valeur ajoutée)