Classification & marchés

Lammgigot
Le Département Classification & Marchés effectue la classification neutre de la qualité des animaux sur pied et des carcasses pour le compte de la Confédération, surveille les marchés, contrôle le pesage des animaux abattus, et participe à des projets internes et externes.

Le mandat de prestations

Dans le cadre de l’exécution du mandat de prestations étendu de la Confédération, d’autres expériences ont pu être faites au niveau des contrôles de surveillance de l’Ordonnance sur le pesage des animaux abattus. La grande majorité des abattoirs a satisfait aux directives légales. Mais dans certains cas, il a fallu signaler à l’Office fédéral de l’agriculture des erreurs dont certaines n’avaient pas été éliminées même lors des contrôles ultérieurs et qui ont donc entraîné des sanctions.

Marchés publics du bétail de boucherie

La production a reculé par rapport à l’année précédente dans toutes les catégories de l’espèce bovine. Notamment chez les vaches, la demande était importante tout au long de l’année, ce qui n’a entraîné que de très faibles fluctuations du marché. Malgré la nouvelle baisse des effectifs bovins, les apports sont restés relativement stables. 61᾽950 animaux au total ont été apportés sur les 663 marchés de bétail bovin. La part des animaux de fabrication s’élevait à 68%, et le commerce était très dynamique d’une manière générale.

Kühe

Au total, 70 335 animaux ont été proposés sur les 300 marchés publics de moutons. Le marché a évolué différemment en fonction des saisons. Comparé à l’année précédente, il n’a pas été influencé par les conditions météorologiques. Diverses actions ont permis de bien alléger les semaines d’automne pendant lesquelles l’offre était importante. Il a donc fallu attribuer moins d’ovins aux entreprises commerciales autorisées à importer.

Evolution des chiffres de performance du marché public 2018-2019

  BovinsOvins
Marchés2018668299
 2019663300
 Différence–51

Apports

201862᾽34170᾽644
 201961᾽94970᾽335
 Différence–392–309

Attributions

2018526

3097

 20191311264
 

Différence

–395–1833

 

Concernant les interruptions de transport pour les animaux départ marchés publics, la loi sur la protection des animaux laisse une marge d’interprétation très importante. En collaboration avec la filière, des représentants des autorités fédérales et cantonales recherchent actuellement des solutions pratiques et applicables.

Intervention sur le marché

Afin de soulager le marché de l’offre excédentaire saisonnière de veaux d’étal, 613 tonnes de viande de veau ont été mises en stock. Cela représente 14% de plus qu’en 2018.

Vastes projets

Banque de données sur le trafic des animaux pour les petits ruminants

Proviande a coordonné diverses activités de mise en œuvre de la traçabilité de chaque animal chez les moutons et les chèvres. Afin d’assurer le commerce sur les marchés publics de moutons, un programme de marché a été développé en collaboration avec la société Identitas SA. Tous les organisateurs de marchés ont pu être amenés à travailler avec le même programme informatique, ce qui est réjouissant. L’introduction et la mise en œuvre auront lieu en 2020.

Prévention de l’abattage de génisses et de vaches en gestation

Depuis l’introduction du règlement sectoriel en 2017, aucune amélioration sensible n’a été observée et le nombre de gestations correctement déclarées était nettement inférieur aux attentes. C’est la raison pour laquelle la filière a exigé d’autres mesures. La solution sectorielle a été remaniée en conséquence, et les abattoirs prélèveront à partir du 1er janvier 2020 une taxe de CHF 100.–/animal pour les vaches en gestation qui seront amenées à l’abattoir sans aucune justification.

Appareil de classification pour animaux à poils

Le test d’aptitude pratique pour l’appareil de classification BCC-3 a été amorcé à la fin de l’automne à l’abattoir de la SBAG à Gossau. De premiers résultats sont attendus au printemps 2020.

Développement de la qualité des animaux d’étal

Des mesures relatives à l’élevage font que les animaux d’étal offrent des morceaux nobles toujours plus gros, qui ne peuvent plus être coupés en portions de bonne taille et au juste prix. De premières évaluations menées à grande échelle par la société Qualitas SA ont donc permis d’élaborer un plan de mesures qui prend également en compte les différents facteurs d’influence et la corrélation entre les différents critères de qualité.

Prix du bétail de boucherie

La baisse de la production indigène de porcs a eu des répercussions positives sur les prix. Ceux-ci n’ont cessé d’augmenter en début d’année, ce qui – comme pour le bétail bovin – n’a pas entraîné de fortes fluctuations de prix.

S’agissant des veaux d’étal, la mesure d’allégement du marché introduite avant Pâques a empêché un effondrement des prix. Le marché a perdu son équilibre après Pâques, et les prix sont restés sous pression jusqu’en août. Il n’a pas été possible de réintroduire la mesure d’allégement du marché, car les fonds fédéraux étaient épuisés.

Prix hebdomadaires & données du marché

Tabelles et informations sur le marché du bétail de boucherie.

Formations initiales et continues

Les classificateurs en abattoir ont renouvelé leur licence comme à l’accoutumée au bout de deux ans. Les classificateurs du marché ont suivi leurs cours de répétition et les experts ont participé à la formation continue périodique.

Dans le cadre de l’audit SAS, le contrôle et la surveillance de l’Ordonnance sur le pesage des animaux abattus ainsi que les déroulements internes au sein du Bureau ont été contrôlés. De légères modifications ont déjà été apportées au niveau du traitement administratif, et l’audit s’est terminé avec succès.

Classification neutre des carcasses en 2019

Espèce animale

Abattages

Classifié par Proviande

Part des classifications

Gros bétail

404᾽365

355᾽360

87,9%

Veaux

211᾽598

187᾽818

88,8%

Porcs

2᾽461᾽742

2᾽268᾽464

92,1%

Ovins

243᾽962

153᾽560

62,9%

 

Peter Schneider

Peter Schneider

Responsable de Département Classification & Marchés

Le Département Classification & Marchés effectue la classification neutre de la qualité des animaux sur pied et des carcasses pour le compte de la Confédération, surveille les marchés, contrôle le pesage des animaux abattus, participe à des projets internes et externes et organise des formations et cours de perfectionnement.